Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #vertiges catégorie

2020-12-18T12:18:00+01:00

Pour les demandes de renseignements

Publié par Anne-Marie Piffaut

Le cadre, les possibilités de traitements en fonction de votre cas, de nombreuses explications sont fournis lors de la première séance .

Ils ne sont pas fournis par téléphone.

Les informations pratiques se trouvent sur ce site.

Si vous souhaitez gagner du temps vous pouvez commencer par lire mes livres. Ils donnent des informations concernant l'anatomie (le corps), la physiologie (fonctionnement des organes), les psychothérapies: TCC, EMDR, la résolution émotionnelle, l' Analyse Transactionnelle, Mindfulness et cohérence cardiaque, techniques d'affirmation de soi., Tipi ou EmRes

 

Pour prendre RDV veuillez téléphoner au 06 35 33 01 58

Docteur Anne-Marie Piffaut

Voir les commentaires

2020-12-17T10:38:00+01:00

Pour prendre RDV (modifications Covid)

Publié par Anne-Marie Piffaut
Pour prendre  RDV (modifications Covid)

Bonjour,

  1. Pour prendre rendez-vous , vous pouvez appeler ou laisser un message sur le répondeur en cas d'absence, uniquement en semaine aux horaires de bureau.

  2. Tél: 06 35 33 01 58.

  3. Si vous laissez un message, vous serez contacté par ordre d'arrivée des messages. Merci de patienter

  4. Si vous omettez de laisser votre message, vous ne serez pas contactés. Seules les personnes qui laissent leurs coordonnées seront rappelées: nom, prénom, n° de téléphone et motif de l'appel. 

Renseignements les plus demandés:

  1. Tarif des consultations : 75 à 90 E  en espèces ou chèque ou virement uniquement. Pas de lecteur de cartes. Depuis juin 2020, compte-tenu du contexte épidémique, je consulte via whatsapp . De ce fait, je transmets à l'avance aux patients mes coordonnées bancaires de façon à ce qu'ils puissent régler les consultations le jour-même.

  2. Une attestation peut être fournie pour votre mutuelle. Certaines participent au remboursement. Renseignez-vous. Votre motivation sera le moteur de votre guérison.

  3. Durée de la séance : trois-quarts d’heure au maximum permettant ainsi de répondre à l'appel du consultant suivant. Il est possible que la séance soit moins longue quand le patient a abouti plus tôt au résultat escompté.

  4. Nombre de séances: en fonction de votre demande d'une à une trentaine . Il s'agit d'une moyenne. Il est fonction de la complexité de ce qui est présenté. 

  5. Pour les personnes majeures, il est préférable que ce soit la personne concernée qui prenne son rendez-vous car c'est elle qui sera prise en charge en psychothérapie. Elle sera reçue seule. Parents, conjoint et amis resteront dans la salle d'attente.

  6. Pour les enfants mineurs, ce sont les parents qui prennent le rendez-vous et ils seront présents au moins lors de la première séance.

  7. Il est conseillé d'arriver à l'heure précise du rendez-vous.

  8. Tout rendez-vous pris non décommandé 48h à l’avance reste dû quelles qu'en soient les raisons.

  9. Toutes les informations  seront fournies lors de la première consultation.

  10. Du fait des conditions actuelles liées à la pandémie, et vu mon âge, dans la mesure du possible, je ne consulterai plus désormais que par le biais de What’sApp.

  11. Il ne m'est plus possible par ce biais de proposer des séances d'EMDR. Après la préparation à cette pratique je transmets les coordonnées des praticiens EMDR ou EmRes formés à la psychosomatique ORL intégrative.

    Pour ceux qui souhaitent être traités avec l’EMDR et uniquement, il est tout à fait possible de consulter d'emblée  l'association www.EMDR-France.org et demander au secrétariat, la liste des praticiens que j'ai formés.

     

    Dr Piffaut

Merci de votre visite sur le site. Pour Information: Trois publications chez Bookelis

Merci de votre visite sur le site. Pour Information: Trois publications chez Bookelis

Voir les commentaires

2018-05-01T20:02:00+02:00

Hydrops labyrinthique/Maladie de Menière

Publié par Anne-Marie Piffaut
Hydrops labyrinthique/Maladie de Menière

Maladie de Menière, hydrops labyrinthique

L'hydrops labyrintique a pour conséquence les vertiges, la surdité, les acouphènes, la sensation d'oreille bouchée. Son apparition est parfois insidieuse et trompeuse. On peut croire à un VPPB et il peut s'agir d'une maladie de Menière débutante. Il évolue par crises. Il est important de retrouver quelle a été la 1ère première crise. Cela demande parfois du temps. Comment imaginer que ces crises soient en lien avec des situations traumatisantes de la vie présente, de la vie passée ou lorsqu'on se projette dans l'avenir en anticipant le pire? Et pourtant?

Localement, il s'agit d'une modification physique au niveau de la sphère cochléo-vestibulaire survenant en conséquence d'un état émotionnel particulier. Pour l'expliquer une personne triste pleure. La sécrétion des larmes a pour origine une stimulation du système nerveux parasympathique.

- Des patients dont la manifestation des émotions est réprouvée par l'entourage, m'ont avoué "pleurer dans leurs vestibules" ce qui faisait augmenter la pression des liquides intra lbyrinthiques. - Pour d'autres c'était non pas la tristesse mais la colère. Dans ce cas, tant qu'un conflit interne n'est pas réglé, les médicaments resteront inefficaces. C'est pourquoi quelques patients échappent aux traitements actuels.

Qu'ont donc vécu ces personnes pour en arriver là ? Elles-seules le savent. Des consultations médicales à la " vas-vite", les bilans ORL ne permettent pas de mettre en évidence ce qui est subconscient, c'est à dire ce qui est situé juste au-dessous du niveau de conscience avec la possibilité de le retrouver quand on le recherche. Le labyrinthe est représenté en vert: cochlée et vestibule.

Les patients:

1. - soit ne se souviennent pas, (c’est difficile en 5 minutes au milieu d’un groupe de médecins à l’hôpital) - soit développent des conduites d'évitement (ne pas aborder le sujet difficile pour surtout ne pas ressentir l’anxiété, la tristesse ou la colère sous-jacente, - soit n'arrivent pas à réaliser des liens entre les circonstances délicates de leur vie et la survenue des symptômes.

2. Certains préfèrent croire qu'il existe une cause somatique, la plupart du temps encouragés par les médecins non sensibilisés à la psychosomatique car non correctement formés. En France la psychosomatique médicale n'est pas enseignée dans les facultés de Médecine. Oui, l'hydrops est somatique puisqu’il est dû à une hyperpression des liquides intralabyrinthiques et oui aussi comme pour les larmes, la quantité de liquide peut augmenter quand on est très triste ou très en colère et qu'on n'ose pas montrer ses sentiments (consciemment ou inconsciemment). Il arrive même que ces sentiments soient mêlés: colère, tristesse, peur, culpabilité , honte.

Donc cette maladie est une maladie psychosomatique.

Les antidépresseurs, les anxiolytiques bloquent les sensations de détresse mentale mais ils ne permettent pas de traiter les problèmes de fond. Si la personne n'arrive pas à faire face à la situation difficile, si sa vie ne change pas , comment pourra-t-elle guérir de sa maladie ? La psychothérapie dans un cadre psychosomatique permet de prendre en charge ces personnes dont la vie est bouleversée. photo 1ère page Les Thérapies comportementales et cognitives et surtout les techniques d'affirmation de soi améliorent le quotidien, les compétences sociales et la gestion des conflits. L'EMDR guérit les traumatismes de la vie et leur ressenti. La vie est vue sous un autre jour. Un sens lui est donné alors les symptômes (donc les crises) se font plus rares, sont moins intenses et de durée minime puis ils deviennent moins gênants et pour d'autres, ils disparaissent. Il y a quelque chose à faire. Consultez un médecin psychothérapeute sensibilisé à la psychosomatique , praticien EMDR et TIPI formé aux TCC. 

Livres AM Piffaut sur www.bookelis.com

 

Voir les commentaires

2018-04-30T10:43:00+02:00

Hydrops, Ménière et affirmation de soi

Publié par Anne-Marie Piffaut

Mes vertiges ? Ils ont disparu!

Apprendre à s'affirmer est peut-être la solution, ne croyez-vous pas?

Comment apprendre à se comporter de façon socialement acceptable ?

Un stage d'affirmation de soi peut vous apporter toute satisfaction. Il s'adresse à des personnes motivées après un entretien préalable.

Témoignage d'un patient de 35ans

« Non, je ne peux pas dire ça à mon patron ! Sa collection ne me plaît pas. J'ai honte ! Que faire lorsque je bous intérieurement et je ne me sens pas capable de dire ce que je pense et ce que je ressens. Je me reproche ma passivité, je suis en colère envers moi. Je sens monter la pression et je suis prêt à exploser. La tête me tourne, je vais m'écrouler, je perds l'équilibre. Et ces bruits terribles qui sifflent dans mon oreille. Je me retrouve aux urgences à l'hôpital, adressé par mon médecin traitant. L’ORL de garde me bascule dans un sens dans un autre, il dit que ce sont des cristaux qui se sont décollés et qu'il faut les déplacer pour qu'ils ne déclenchent plus de vertiges.

Ce que je ne lui ai pas dit

c'est que les vertiges sont apparus la veille de la présentation de la dernière collection de haute couture. Vaciller, paniquer, éviter. Rien que d'y penser, les acouphènes sifflent dans mon oreille. Je n'y arriverai jamais. Je déprime, je ne suis pas fier de moi. Personne ne peut me comprendre ».

Comment dire ce que l'on pense sans froisser l'autre?

Témoignage: " Le thérapeute m'a dit : "Vous êtes responsable de ce que vous faites mais vous n'êtes pas responsable de ce que les autres ressentent ou pensent". Il m'a donné cet exemple: " S'il y a dix personnes qui vous écoutent, aucune ne ressentira la même chose. L’une sera indifférente, l'autre vous trouvera drôle, une autre agacée".

D'avoir compris, ça me soulage.

Je peux dire à mon patron que je trouve sa collection pas très amusante, étonnante ou originale et lui proposer des solutions (méthode du DESC: faire une critique avec demande de changement).

J'ai pris beaucoup de plaisir à m'entraîner à un jeu de rôle avec mon amie. Nous avons bien ri au début, puis sérieusement j'ai trouvé les mots qui me convenaient. Demain j'affronte le boss! Pas besoin de me rendre malade pour éviter de dire ce que je pense. Allez courage mon bonhomme! ".

Quelques jours plus tard: "Savez-vous ce que m'a dit mon patron? : " Au moins avec vous ce qui est bien c'est que vous apportez des solutions".

Quand j'y repense, j'aurais dû apprendre à m'affirmer plus tôt".

 

Voir les commentaires

2018-03-29T21:57:00+02:00

LA PSYCHOSOMATIQUE POUR LES Z'HEROS

Publié par Anne-Marie Piffaut
LA PSYCHOSOMATIQUE POUR LES Z'HEROS

Je suis heureuse de vous faire part de la publication de mon livre

"La psychosomatique pour les Z'Héros"

 Il se trouve en vente dans les librairies francophones quel que soit votre pays, et sur les sites en ligne comme www.bookelis.com.

Ce livre est le témoignage d'une expérience professionnelle de bientôt quarante ans dans le domaine de l'ORL et de la psychothérapie intégrative.

Lisez la description de ces pratiques exposées sous forme de fiches illustrées en couleur et  les témoignages des Héros qui ont bien voulu tenter l'aventure.

S'il fallait

  1. trois séances par semaine avec la psychanalyse,
  2. en moyenne une trentaine de séances avec l'aide des thérapies comportementales,
  3. entre trois et dix séances avec l'EMDR.
  4. Récemment la prise en charge intégrative Tipi permet encore d'améliorer ces scores.

La psychosomatique intégrative utilise la régulation émotionnelle qui associe

  1. l’EMDR,
  2. la cohérence cardiaque,
  3. les techniques d’affirmation de soi,
  4. la méditation
  5. et Tipi.

Ces pratique permettent à tout un chacun de se reconnecter à ses capacités à se traiter soi-même.  Les soignants ne sont pas épargnés.

Ce livre devrait être lu par tous les étudiants en Médecine. Il est vendu dans les librairies francophones du monde entier via Hachette.  

<anne-marie.piffaut.overblog.com>;
<www.api-listen.net>;
<www.bookelis.com>;

<www.unesemainepourguerir.net>
 

Voir les commentaires

2018-01-07T08:22:00+01:00

Acouphènes, un symptôme qui fait du bruit

Publié par Anne-Marie Piffaut

Sifflements, bourdonnements, cliquetis… Les acouphènes sont aussi incommodants que mystérieux. Si une proportion peut être traitée médicalement et parfois  chirurgicalement, la cause  ne trouve pas toujours son origine dans une atteinte physique. Les explications d’Anne-Marie Piffaut, ORL, spécialiste en psychosomatique et praticienne EMDR prés de Lyon, et Josiane Fraisse, sophrologue grenobloise spécialiste des acouphènes.

Les acouphènes toucheraient plus de 2 millions de personnes dans notre pays selon une estimation de France Acouphènes. Autant dire qu’il ne s’agit pas d’un phénomène marginal. Considérés comme un symptôme et non pas une maladie, les acouphènes sont un bruit perçu dans une oreille, parfois les deux, ou dans toute la tête. Ces sons proviennent de l’intérieur. Ils sont fabriqués par le corps. Les patients les décrivent différemment : sifflements, bourdonnements, tintement de cloche ou d’objet métallique… « Ce qui importe surtout, c’est la perception subjective plus ou moins forte de l’intensité de ces sons plus que leur caractéristique qualitative », explique Anne-Marie Piffaut, ORL lyonnaise spécialise des acouphènes.

Quel que soit leur forme, le retentissement des acouphènes sur la vie des individus peut être très fort. Cause ou conséquence ?

Article Acouphènes, un symptôme qui fait du bruit, publié sur le site ra-sante, en octobre 2015.

(…)

Les acouphènes, c’est dans la tête ?

Dans la mesure où il n’est pas perçu de l’entourage, les personnes souffrantes peuvent se trouver doublement victimes. Certaines disent : « mais je ne suis pas folle ». Il faut savoir que « ce n’est pas tant l’acouphène qui est gênant, que la perception que l’on en a », estime Anne-Marie Piffaut. « L’acouphène est une aberration auditive. Il peut avoir toujours été là, mais la personne n’avait jusque lors jamais conscientisé ce bruit. En général, tous se souviennent précisément du moment où cela a commencé : un examen, une altercation avec son chef, une nocturne passée dans un concert,un son de cloches assourdissant… », rapporte Josiane Fraisse.

« Cette aberration auditive peut être majorée par des troubles émotionnels et anxio-dépressifs préexistants ou conséquence des acouphènes. Il faut savoir aussi que l’oreille fabrique du bruit depuis qu’elle est constituée. Ce sont les oto-émissions acoustiques qui normalement sont réceptionnées en sous cortical (sous le cortex auditif, donc sub-conscientes). Pour différentes raisons elles passent dans la conscience. Donc,   ces « bruits » ont  toujours été présents depuis que l’oreille est formée, mais les personnes n’en avaient pas conscience jusque-là », ajoute l’ORL lyonnaise.

Pour autant, la souffrance est bel et bien là. « Certaines personnes se sont tellement focalisées sur leurs acouphènes qu’elles ont l’impression que leur corps n’est plus qu’une oreille. C’est un peu comme la douleur des membres fantômes », poursuit la sophrologue grenobloise.

Des causes subjectives

Quand les acouphènes résistent à toute thérapeutique médicale, alors, peut-être faut-il aller chercher d’autres explications possibles. « Les gens pourraient chercher  une cause psychologique pour ces symptômes », affirme  Anne-Marie Piffaut. « Parfois, il faut remonter très loin dans l’enfance pour trouver l’origine du problème ».  

Aujourd’hui, les équipes médicales font justement attention au niveau sonore dans les services accueillant des prématurés car on s’est rendu compte de l’impact néfaste de ces bruits intenses produits sans aucune précaution sur le développement du bébé. La sophrologue et le Dr Piffaut  sont convaincues que les facteurs de stress et l’anxiété sont non seulement souvent responsables du déclenchement des acouphènes mais aussi de leur pérennisation, et que les causes sont multifactorielles. On peut « et » souffrir d’une lésion auriculaire « et » être stressé. Il est toujours intéressant de se poser la question : « Qu’est-ce qui ne va pas dans ma vie ? », « De quoi j’ai besoin pour vivre en pleine santé ? ».

Apprendre à vivre avec les acouphènes

A partir de là, plusieurs thérapies sont possibles. Si parfois les acouphènes disparaissent totalement, l’objectif de ces techniques est avant tout «  d’apprendre à vivre avec, de changer la perception que la personne a de la douleur en considérant ce bruit tel qu’un autre, comme faisant partie de son environnement sonore de l’instant présent », explique Josiane Fraisse. Cette dernière pratique un protocole élaboré par le pôle « Sophrologie et acouphènes ».

De son côté, Anne-Marie Piffaut nous explique que les retours de ses patients sont très positifs. « Ce sont eux qui témoignent en disant « Les acouphènes, je ne les entends plus » ou « les acouphènes sont toujours là, ils ne me gênent plus, ce n’était pas le plus important ». Dès la première consultation, les patients comprennent qu’on ne peut pas agir directement sur les symptômes quels qu’ils soient et qu’ils sont les auteurs de leur propre guérison.  » Dès la fin de la première consultation, on ne parle plus du symptôme. La perception des symptômes diminue et les symptômes disparaissent quand les problèmes personnels sont traités. Ce qui a changé, c’est la perception de leurs troubles et un mieux être dans leur vie. Mais toutes les personnes ne sont pas prêtes à changer. Le changement est angoissant et il prend du temps », rapporte la spécialiste.

Le Dr Piffaut pratique plusieurs types de psychothérapie de façon intégrative en fonction du profil de ses patients : thérapies comportementales et cognitives, analyse transactionnelle, EMDR, TIPI, TCC et techniques d'affirmation de soi, psychogénéalogie, hypnose, cohérence cardiaque,  

Une solution pour que la thérapie fonctionne : être motivé !

 

http://www.ifemdr.fr/acouphenes-un-symptome-qui-fait-du-bruit/

 

Voir les commentaires

2016-11-19T13:50:00+01:00

Maladie de Menière, hydrops labyrinthique...

Publié par API Listen

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog